Au contraire de l’accès au téléphone, l’accès à internet n’est pas une compétence de services publics. C’est dans le champ de la concurrence et ce sont les opérateurs privés qui peuvent apporter la réponse. L’intervention des collectivités n’est possible que dans le cadre défini par une autorité régulatrice l’ARCEP. Il y a quelques années le département ne pouvait intervenir que sur les zones blanches. Suite du document en annexe.