Belnoue1bandeau.jpgLunaisBLOG.jpg Vous avez Mme VAISSELIER demandé à ce que Martine BELNOUE vous réponde à votre question :

Rappel du message :

''Mme Belnoue, Pourriez vous faire quelque chose pour les personnes issu du monde du cirque qui ont du mal à retrouver un emploi après leur carrière. En effet, après un grave accident avec un jeune ours, j'ai perdu l'usage de ma main. L'Etat ne m'offrant aucune aide, j'ai des difficultés à vivre au quotidien. En attente d'une réponse je vous souhaite bonne chance pour votre campagne''

Réponse :

__Tout d’abord, merci pour vos encouragements ! La proposition que je fais, avec d’autres, c’est que le handicap et la dépendance soient reconnus comme un cinquième risque de la sécurité sociale. Aujourd’hui, pour un handicap identique, les personnes ont des compensations financières différentes selon qu’elles aient eu un accident ou une maladie !
De plus, avec les élus communistes de France, je propose :« Les élus communistes et républicains s’engagent à agir pour les droits et la qualité de vie des personnes touchées par le handicap. Ils se mobilisent pour la réussite des Maisons départementales du handicap dont le département assure la tutelle administrative et financière. Ils conçoivent ces Maisons comme des lieux ouverts associant l’ensemble des acteurs et permettant l’accès aux prestations, mais aussi l’exercice de la citoyenneté et la concrétisation des droits sociaux, économiques, éducatifs et culturels.
Ils s’attachent à développer des dynamiques notamment autour des enjeux de l’accès à l’emploi et à la formation, des équipements médico-sociaux, de l’accessibilité des équipements et des transports. Ils se prononcent pour une aide soutenue à la création et à la modernisation des diverses structures d’accueil (foyers d’hébergement, foyers d’accueil médicalisés, foyers pour personnes inaptes au travail,…)
Dans le cadre de plans départementaux d’aide aux handicaps, élaborés avec les associations et les parents, ils agissent pour de nouvelles formes d’accueil : services à domicile. La prestation de compensation du handicap (PCH) est entrée en application en 2006 et marque une avancée : celle-ci, après évaluation des cas, est versée aux ayants droit par le Conseil général et vient le cas échéant, s’ajouter aux autres aides auxquelles le département contribue (aide complémentaire à la compensation, aide ménagère, aide aux transports, etc.).
Là encore, les élus communistes et républicains entendent agir avec les ayants-droit et leurs familles, auprès de l’Etat pour une juste compensation permettant la création de tous les postes nécessaires d’une part à la résorption des nombreux dossiers de demande en attente et d’autre part au suivi du service rendu. »Aujourd’hui, la MDPH de Tours n’a pas les moyens financiers et en personnels de mettre en œuvre ces objectifs !

Martine Belnoue__